Santé publique et Santé de la population

Notre collectif de jeunes, de familles et de prestataires a adopté une approche de la santé de la population pour répondre aux besoins des enfants et des adolescents. Nous avons mobilisé des organismes et des prestataires spécialisés dans la santé des enfants et des jeunes, ainsi que des prestataires généralistes de soins de santé. Nous avons également inclus de nombreuses entités dont le travail est fondamental pour le bien-être des enfants (y compris la santé publique, le logement, la protection de l’enfance, les services sociaux et l’éducation, pour n’en citer que quelques-unes). Nombre de ces entités sont des lieux de prestation de soins, et toutes contribuent de manière significative aux déterminants sociaux de la santé. Cette coalition de personnes et d’organismes comprend qu’une approche axée sur la santé de la population est le ciment qui devrait permettre de maintenir les transactions individuelles en matière de soins de santé.

Le premier objectif fondamental de notre équipe, pour la santé de la population, sera la surveillance numérique de l’immunisation. Le Canada a un taux de couverture vaccinale de 84 %, ce qui est inférieur aux taux du Royaume-Uni (96 %), des États-Unis (93 %) ou de l’Australie (93 %). Il s’agit d’un problème d’adhésion à l’immunisation et de documentation. Compte tenu du fait que l’immunisation est un outil clé pour garder tous les enfants en bonne santé, grâce à CANImmunize, les parents, les enfants et les jeunes seront en mesure de surveiller eux-mêmes les exigences en matière d’immunisation et de suivre le calendrier des vaccins obligatoires grâce à l’utilisation de la technologie numérique, où les renseignements dont ils auront besoin seront au bout de leurs doigts, accessibles de n’importe où, et en tout temps. Les parents auront un accès direct aux rappels concernant l’immunisation, ce qui leur permettra de veiller à ce que les vaccins de leurs enfants soient à jour. Les récentes épidémies de maladies qui peuvent être évitées par la vaccination, comme la rougeole, ont souligné la nécessité pour toutes les personnes de connaître leur statut vaccinal. En gérant leurs propres dossiers, elles veillent à ce que les vaccinations administrées par les services de soins primaires, la santé publique et les pharmaciens soient toutes saisies. Pour les médecins de famille, les pédiatres communautaires et les autres prestataires de soins primaires, la sensibilisation des parents au statut de leurs enfants en vertu de la Loi sur l’immunisation des élèves de l’Ontario avant la saison des suspensions réduira le temps passé à récupérer les dossiers, temps qui pourra être consacré à la prestation de soins plutôt qu’à des tâches administratives. Enfin, avec un moyen de communication direct à la disposition de la santé publique pour atteindre les parents et les aidants naturels, il y aura des possibilités d’éducation et d’intervention supplémentaires.